Sommaire :

Introduction :

Cette page est dédiée au Ukulélé Tahitien. Ce genre de Ukulélé est très peu connu, contrairement à son homologue Hawaïen le "kamaka".

(cliquez sur l'image pour voir les photos en grand)

Voici des sites sur lesquels vous pouvez voir d'autres photos de ukulélés tahitiens :

Tahitian Ukuleles
Les uks de John
Les uks de Maurice

Le ukulélé tahitien est plus un instrument rythmique que mélodique, bien que dans beaucoup de morceaux on peut entendre des solos de youk. Le ukulélé tahitien possède 4 cordes doublées (donc 8 en tout) ou même triplées (12 cordes!). L'instrument possède un une table de résonnance fermée sur laquelle vibre le chevalet et qui renferme une caisse assez petite constituée d'un trou rond à bords droits ou coniques creusé dans le corps et qui s'ouvre à l'arrière sur un autre trou de diamètre plus petit que le diamètre de la table. Le principe de l'instrument ressemble au principe du banjo sauf que c'est un bois fin à la place de la peau.

La fabrication du ukulélé tahitien est traditionnelle et empirique. Le but de cette page est de présenter ce que la théorie et le savoir faire des luthiers peut apporter a cet instrument.

Histoire du ukulélé

On sait très peu de choses sur l'histoire du ukulélé Tahitien. Les seuls éléments que j'ai m'ont été raporté par mon oncle en Calédonie et sa soeur à Tahiti. Si vous avez d'autres informations, n'hésitez pas à m'écire !!

En Calédonie

"Pour répondre à quelques questions, ma mére me disait que déjà dans les années 60 quand ils sont arrivés sur le caillou les ukulélés étaient déjà là. Elle pense que soit c'est arrivé avec le bataillon du pacifique en 39, 45, soit pour la construction du barrage de Yaté. [..] " - D.T.

A Tahiti

"Un petit mot pour te donner des nouvelles du uk.... . Figure toi que j'ai remué du monde ( service de la culture, musée des îles, bibliothèques territoriales, conservatoire....) et encore bien d'autres et personne non personne n'a pu me donner l'histoire du uk... [..]Même les maisons de vente d'instruments ont été surpris lorsque je leur ai demandé s'il avaient de la doc.[..] Ce que je peux te dire, Tatie Migo et ma voisinne m'ont donné des versions qui se ressemblent. Le uk.... est arrivé courant 20èm plus vers le début et ce par des chiliens Mais en fait c'était des mandolines et banjos. Les tahitiens ont voulu créer le leur et donc en utiliser la noix de coco pour sa forme et sa résonnance et tout comme les banjos recouvert d'une peau et là pas de chèvre mais de requin. Maintenant je n'ai aucun document qui justifie ces dires." - A.

"J'ai acheté le petit livret [..]. la page "Evolution des instruments de musique" - l'arrivée aux alentours de 1900 en particulier la guitare introduite depuis les Iles Hawaï........... et vers le bas de page le ukulele et sa forme. C'est un premier document. Peut-être que j'en trouverai d'autre." - A.

Un peu de lutherie

Tout les informations qui suivent ont été recueillies au fil du temps sur internet. Vous pouvez aller dans la rubrique "liens" à la fin pour trouver les sources qui m'ont servies pour créer cette page.

Calcul des frettes

Il existe une formule mathématique qui calcule la distance entre chaque frette en fonction de la taille du diapason de l'instrument. Sur le site "josépaldir" on nous explique comment s'effectue le calcul. La règle simplifiée, c'est celle dite des 18, ou plus exactement des 17.8171537. Il s'agit de calculer la position d'une frette à partir de la précédente. Soit D1 la longueur du diapason de départ (distance sillet-chevalet) Soit F1 la position de la 1 ère frette à partir du sillet. F1 = D1 : 17.8171537 Il faut ensuite calculer la longueur du diapason restant, soit D2 = D1 - F1 F2 = D2 : 17.8171537 Et ainsi de suite jusqu'au nombre de frettes souhaité. Il existe même un petit applet java en ligne qui calcul tout seul les distances en fonction de la longeur de diapason souhaitée (sinon, une simple feuille de calcul exel peut faire l'affaire). Par exemple, pour un diapason de 500mm on trouve :

Numéro case et cote Cumul (distance à partir du sillet de tête )
1 : 28.06 mm
2 : 26.49 mm 54.55 mm
3 : 25.00 mm 79.55 mm
4 : 23.60 mm 103.15 mm
5 : 22.27 mm 125.42 mm
6 : 21.02 mm 146.45 mm
7 : 19.84 mm 166.29 mm
8 : 18.73 mm 185.02 mm
9 : 17.68 mm 202.70 mm
10 : 16.69 mm 219.38 mm
11 : 15.75 mm 235.13 mm
12 : 14.87 mm 250.00 mm
13 : 14.03 mm 264.03 mm
14 : 13.24 mm 277.28 mm
15 : 12.50 mm 289.78 mm
Distance restante jusqu'au chevalet : 210.22000000000003 mm

Calcul du diamètre des cordes

La plupart des ukulélés tahitiens utilisent en guise de cordes des fils de pêche de diamètre 0.40mm. Les joueurs de youk utilisent le même diamètre de fil pour chacune des notes. Or il existe une formule mathématique provenant de l'équation des cordes vibrantes pour calculer le diamètre des cordes en fonction de plusieurs paramètres. On peut trouver sur le site jpbourgeois.org une étude complète et assez détaillée sur la calcul à suivre. Voici la formule:

  • est la masse linéique en kg/m, c'est à dire équivaut au poid d'un fil de longueur 1m. La masse linéique dépend du diamètre du fil et de la densité de la matière qui compose le fil.
  • est la fréquence de la note en hertz.
  • est la longueur du fil en mètres qui dans notre cas correspond à la longueur du diapason.
  • est la tension de la corde en Newton.
En considérant qu'une corde est un cylindre parfait on peut réecrire la formule sous la forme
  • est la masse volumique de la corde. On peut prendre par exemple comme valeur 1140 kg/m3 car la densité du "nylon 6.6" qui est le nylon le plus commun est de 1,14.
  • est le diamètre de la corde en mètres.

Pour connaitre la fréquence des notes vous pouvez télécharger le tableau suivant :

voir le tableau des fréquences des notes
Ce tableau a été fait en prenant le la 440 comme note de référence. Pour une autre note de référence vous pouvez utiliser le fichier exel disponible sur le site jpbourgeois.org .

Donc pour le ukulélé tahitien il en résutle que les fréqeunce correspondantes pour l'accordage en sol est :

SOL 392 Hz
DO 523,25 Hz
MI 659,26 Hz
LA 440 Hz

Une autre formule utile également est la formule suivante:

Cette formule permet de calculer le diamètre D2 d'une corde qui correspond à la fréquence F2 pour qu'elle est la même tension que la corde au diamètre D1 qui correspond à la fréquence F1.

En utilisant ces formules, voici les dimètres correspondant aux cordes de ukulélé tahitien de diapason 500mm, accordé en DO et avec comme tension 30 Newton :

SOL 0,47mm
DO 0,35mm
MI 0,28mm
LA 0,42mm

Réglage du sillet

Pour le réglage du sillet, il y a un quelques conseils et règles de base sur la page suivante : réglage du sillet (descendre dans la page au point 2) réglage du sillet).

Calcul de la rosace

Il existe un principe appelé principe d'Helmhoz pour calculer la taille de la rosace d'une guitare en fonction du volume de la caisse (voir par exemple le site luthier-amateur): La taille de l’ouverture optimale dans la table d’un instrument a pour surface celle correspondant à un disque dont le rayon vaut le quart du rayon d’une sphère contenant le même volume que la caisse de cet instrument.

Je ne pense pas que cette loi s'applique aussi pour les ukulélés (pour le diamètre du trou arrière de la caisse). En effet, les dimension d'un ukulélé standard sont : 140mm (diamètre interieur de la caisse), 40mm (épaisseur du ukulélé) et 60mm (diamètre du trou arrière). Le volumme de la caisse est donc de 15386mm². La sphère ayant le même volumme a un rayon de 15,43mm. Donc le diamètre du trou arrière donné par la loi d'Helmhoz devrait être de 7.7mm ce qui est très loin du diamètre de 60mm.

Projet youk 2006 :

Le but du projet est de construire un ukulélé tahitien en utilisant la théorie décrite dans la partie précédente.

1er octobre 2006

Pour l'instant le projet est encore à l'étude. Voici le plan du futur ukulélé. J'ai choisi un diapason de 500mm (cliquez dessus pour agrandir l'image).

Le corps et le manche sera en erable, la touche en ebène, la table en red cédar. Il aura un cordier de mandoline et la touche sera incrustée de nacre.

Fabrication de la touche

8 octobre 2006

Je suis parti d'une touche achetée chez Kauffer lors du salon de la musique. C'est un morceau d'ébène qui est prévue au départ pour être la touche d'une guitare classique. La touche sera collée plus tard sur le manche et mise aux dimensions du manche à l'aide de la défonceuse et d'une fraise à affleurer.

J'ai commencé par tracer les frettes. J'ai utilisé une équère, un réglé, et un cutter pour être précis.

Ensuite je passe un coup de scie dans chaque frette avec une minie scie genre scie à métaux acheté à 8 euros chez bricorama.

Je récupère la sciure elle me servira plus tard. Incorporée à la colle, la sciure servira de teinture pour les joints des incrusations de nacre.

29 octobre 2006

Sur une chute de touche j'ai fait un essai d'incrustation de rond de nacre. J'ai mélangé la sciure avec la colle (une colle à bois blanche) pour obtenir une colle de la même couleur que le bois. J'ai utilisé une mèche du même diamètre exactement que le rond de nacre (7mm). Voici ce que ça donne après ponçage.

Fabrication du corps

10 octobre 2006

Le corps et le manche sont fabriqués par un ami amateur de lutherie. Il a commencé par découper à la scie sauteuse un gabarit de la forme du corps, qu'il a dessinée à la main à partir du plan que je lui ai envoyé (à partir des coordonnées des quelques points du plan).

Il l'a ensuite travaillé à la rappe et cale à poncer pour qu'il ait une forme assez lisse. Voilà le résultat d'une heure de travail :

Ensuite, à l'aide d'une fraise à copier (ou fraise à affleurer) mon ami J.U. a découpé la pièce d'érable aux mêmes dimensions que le gabarit. Et voilà le travail :


Il reste à finioler légèrement les éclisses et quelques endroits vicieux à coup de papier de verre mais le plus gros est fait.

Malheureusement, la partie pointue du corps est fragile et s'est cassée durant le travail.

Mais celà pourra se corriger à coup de papier de verre... je pense que je ferais une pointe en forme de vague...


1er Novembre 2006

Aujourd'hui je suis à Reims. Je travaille avec l'aide de Christian, le père de Stéphanie.

Il faut faire la défonce du talon, c'est à dire le trou dans lequel s'encastrera le manche. On utilise la défonceuse avec un système de cales pour tirer des traits droits. L'essentiel du travail consiste à caler les règles de bois rigoureusement parrallèles à la coupe désirée.

Il faut ensuite finir le fond au cisseau à bois.

2 Novembre 2005

Aujourd'hui on attaque un gros morceau avec Christian : creuser la caisse de résonnance. On commence par faire un trou à l'arrière à l'aide de la scie à cloche montée sur une perceuse. Le diamètre est de 62mm.

On utilise ensuite la défonceuse montée avec un axe qui permet de tracer des cercles parfaitement ronds. Voici une photo de la défonceuse vue de dessous.

Le premier cercle est tracé avec une profondeur de 2,5mm. Ce sera l'épaisseur de la future table de résonnance.

Christian souhaite vérifier la profondeur avec des cales de mécanicien.

Pour la suite, on décide finalemnet de faire une caisse en cône. Pour celà, on creuse en plusieurs étapes avec la défonceuse pour obtenir un cône en forme d'escalier. On décide de déscendre de 5mm en 5mm. Je trace rapidement sur un bout de chutte en taille réelle la pente du cône voulu et les escaliers pour mesurer le diamètre de chaque étape.

Ensuite il n'y a plus qu'à utiliser la défonceuse. Ici, nul besoin d'être très précis sur les cercles. Christian opère à l'oeil.

Ensuite je n'ai plus qu'à utiliser la rappe à bois pour lisser le cône.

Voilà ce que ça donne après quelques minutes de rappe...

Le rebord sur lequel reposera la table de résonne est de 2cm ce qui semble beaucoup. Au départ j'aurai voulu faire une caisse plus volumineuse mais finalement j'ai préféré garder les mêmes dimensions que la caisse de Youk de Didier.

Fabrication de la table

J'ai pris une table de guitare en red cédar.

Pour l'instant la table fait environ 3,5mm d'épaisseur.

3 novembre 2006

Pour couper la table en forme de rond parfait, on ne peut pas utiliser la méthode de la défonceuse avec un axe car on ne peut pas percer de trou au centre. On utilise alors une autres méthode. On fait d'abord un gabarit rond dans une pièce de bois d'environ 1,5 cm d'épaisseur.

Ensuite on colle le morceau de red cédar sur le gabari à l'aide de scotch double face. On utilise du scotch pour coller les moquette. Ca colle super bien, ou au moins assez pour tenir notre bout de table. On coupe ensuite le rond en utilisant la fraise à affleurer avec la bille en dessous.

Voilà.

Il ne reste plus qu'à décoller délicatement la table de son gabari. On a eu un peu de mal mais finalement en glissant une lame de scie à métaux c'est venu assez bien. Elle s'encastre parfaitement sur le corps.

Voici une vue de l'arrière.

Fabrication du manche

25 octobre 2006

Pour la fabrication du manche, le plus difficile est de faire la tête inclinée. Le mieux est de partir d'une manche très large pour pouvoir faire une tête inclinée d'une pièce bien que ce soit dommage car il y a beaucoup de pertes avec cette méthode. Dans mon cas le morceau de bois de départ n'était pas assez large donc il faut faire un collage. Voici un schéma qui montre deux techniques de collage différents.

Avec la première technique, la collure apparait au milieu de la tête donc ce n'est pas très joli sauf si on met un placage par dessus après. Donc c'est la deuxième technique que Julien a employé. Voici ce que ça donne :

Comme la tête est très large au bout il a dû rajouter un morceau pour obtenir la bonne largeur. En faisant la coupe de la tête mon ami Julien a cassé sa fraise de défonceuse, ce qui a abimé un peu le bord. Il a rafistolé avec de la pâte à bois...

Ensuite j'ai collé la touche sur le manche... à l'heure où j'écris c'est toujours en cours de séchage...

Comme j'avais déjà tracé les frettes, lors du collage de la touche il faut bien faire attention de coller les frettes perpendiculairement au manche. Donc il faut tracer et bien alligner au collage, en prennant bien en compte que la colle en débordant rendera invisible les traits de tracage...

29 octobre 2006

La touche est maintenant collée. Je suis plutôt content du résultat.

Malheureusement, j'ai un peu merdé en sciant les frettes et la troisième est de travers...

Et de toute façon la touche est trop épaisse à mon goût.

Donc je vais poncer à plat pour diminuer tout ça et effacer le troisième trait de scie pour le refaire bien droit. Je ponce avec une chute de touche en guise de cale (elle est bien plate au moins). Comme c'est de l'ébène et que mon papier de poncage n'est pas de très bonne qualité ça prend pas mal de temps...

1er Novembre 2006

Dans les trois jours suivants je suis à Reims. Le travail avance vite avec l'aide de Christian, le père de Stéphanie.

A l'aide de la fraise à affleurer (celle avec un roulement à bille en bas) on remet les bords de la touche aux mêmes dimensions que le manche.

Pour des raisons techniques on ne va pas jusqu'au bout. En fait le talon du manche a été taillé avec des bords droits et donc si on avait continué jusqu'au bout, la touche serait en deux pentes au lieu de n'avoir qu'une seule ligne bien droite.

On termine donc la touche avec un ingénieux système de cales en s'appuyant sur le support de la défonceuse pour faire un trait bien droit.

La tête du manche est trop large (pour les mécaniques) donc on utilise la ponceuse éléctrique pour réduire l'épaisseur.

2 Novembre 2006

Aujourd'hui j'en profite pour faire les incrustations de nacre sur la touche. J'utilise une mèche du diamètre exacte des ronds de nacre.

Et j'utilise de la colle blanche à bois mélangée à de la sciure de le touche pour obtenir une colle de même couleur que le bois de la touche.

3 novembre 2006

Les incrustations sont sèches. Il faut maintenant radiuser la touche. Pour celà j'utilise une cale à radius de 10 pouces. Je commence avec du papier moyen et je fini avec du fin.

Ensuite j'utilise la Wastringue pour faire l'arrondi du manche à l'arrière. C'est une sorte de rabot mais qui se tient sur les côtés à l'aide de deux oreilles et qui s'utilise en tirant.

Je coince le manche dans un étau et j'y vais. Il faut trouver le coup de main, le bon angle d'attaque et bien régler la lame mais le résultat est surprenant (après un bon ponçage)...

5 Novembre 2006

Ensuite je perce les trous pour les mécanismes. Après avoir tracé, j'utilise une équerre pour mettre ma perceuse droite car je n'ai pas de perceuse à colonne malheureusement...

Puis je m'occupe du frettage. J'enfonce chaque frette avec un marteau, en essayant d'abimer le moins possible les frettes (heureusement c'est du solide) et surtout ne pas frapper sur la touche ou sur les incrustations.

Ensuite il reste à couper chaque frette et à limer les pointes pour un toucher agréable. Voici une photo du manche quasiment fini.

Fabrication du chevalet

3 novembre 2006

Pour le chevalet, je décide de faire un socle en bois sur lequel s'encastrera un scié en os. Pour celà, il faut faire une fente de 2,5mm d'épaisseur pour acceuillir le chevalet. Il se trouve qu'une épaisseur de scie circulaire fait exactement ce qu'il faut. Donc on choisit un morceau d'érable dans la chute qui reste du corps, en oubliant pas de placer les fibres du bois parrallèles à la future table de résonnance. On trace alors un trait bien droit avec la scie circulaire.

Puis plusieurs jours plus tard....

Finition

Voilà, le youk est enfin fini. Vernis etc. Voilà les dernières photos.




Amplification

22 Février 2007

Une nouvelle idée me vient... j'ai envie de pouvoir amplifier mon youk !! Pour cela je vais utiliser une pastille piezo comme expliqué ici :

http://www.gougi.com/fr/schertle/piezo/

En plus de la pastille et d'une entrée jack je voudrait aussi mettre un bouton de volumme et un switch on/off. Pour economiser de la place j'utilise un potentiomètre "push-pull". Voici le Schéma du montage (obtenu par mon ami J.U.) :

Voici la pastille piezo une fois soudée

Donc je trouve le moyen pour faire un trou d'une grande longeur pour relier le jack au micro à l'interieur de la table. Je fais une défonce pour pouvoir mettre tout l'électronique. J'ultilise du cable blindé pour eviter les sons parasites.

ça rentre dedans, ouf !

Pour eviter les effets parasites il faut blinger la cavité. J'utilise simplement du papier aluminium et de la colle à caoutchouc. Et oui, on utilise les moyens du bord !

Il ne reste plus qu'à refermer avec une plaque en plastique.

et le tour est joué !

voici une vue d'ensemble

Le son est pas mal.... il faudra ensuite que je colle la pastille avec de la resine époxy pour faire bien.

Facture

C'est la partie la moins marrante.... je vais essayer de récapituler mes achats...

  • Bois
    • Table red cédar
    • Corps Erable (corps + manche)
    • Touche en ébène
    • Sous Total 1............................................120Є
  • Accessoires
    • Cordier de mandoline....................(cadeau de la maison Kauffer)
    • 3 Sillets en os................................3Є
    • 5 ronds Nacre pour incrustation.....3,60Є
    • Frettes..........................................5Є
    • Fils de pêche..................................??
    • Plaque de fixation de manche chrome...........4,80Є
    • Vis de fixation manche...........3,50
    • Mécanismes..................................21Є
    • Vis..................................3Є
    • Sous Total 2..........................................??Є
  • Outils et fournitures
    • Cale à radius 10'' 30cm...................19,79Є
    • Papier à poncer.........................6Є
    • Fraise à affleurer pour défonceuse......15,90Є
    • Fraise pour défonceuse......14Є
    • Wastringue ronde....................26,80Є
    • Colle à bois 237ml....................6,26Є
    • Réglet 50cm.............................9Є
    • Mini scie...............................8Є
    • Lames pour minie scie...............................2Є
    • Ciseau bois...............................6Є
    • Rappe bois...............................9Є
    • Forets pour perceuse...............................15Є
    • Pince coupante...............................10Є
    • Sous Total 3.................................??Є
Bois+Accessoires.........??Є
Bois+Accessoires+Outils..??Є

Liens

josépaldir.com : Un site magnifique sur le banjo. Contient entre autres la méthode pour calculer les distances des frettes.

jpbourgeois.org : Une étude sur le calcul des diamètres des cordes de guitare.

lutherie-amateur.com : De nombreuses ressources sur la lutherie avec un forum très actif.

luthier-amateur.org/ : "LE" site de lutherie amateur où l'on y apprend beaucoup de choses.

ukulele.fr : Un site très complet sur le ukulélé.

kauffer.com : Un site pour acheter du bois de lutherie.

luthimate.fr : Un site pour se fournir en pièces détachées pour guitare.

guitarnblues.fr : autre site français et complet pour se fournir en pièces détachées pour guitare.

guitare-shop.com : Un autre site pour se fournir en pièces détachées pour guitare.

Livre d'or

Quelques réactions de mes lecteurs... (pour écrire dans le livre d'or, envoyez un mail à l'équipe de gouaro.com en allant dans la rubrique "contact")

-------------------------------------------------------
Sent: Wednesday, October 11, 2006 11:38 AM
Subject: Re coucou!

Sinon félicitation pour l'avancement des travaux. Fais çà bien qu'on soit pas emmerdé !...
Allez à plus.
Tonton.

-------------------------------------------------------

Sent: Saturday, October 14, 2006 8:38 AM
Subject: Ukalélé l'ônculélé

Tu as oublié la frette du bois de noyau de goyavier avant floraison et à la lune montante de juillet . la formule est U#km62.13/nV de la frette à droite. Tu pourras corriger sur ton site .... non non, c'est bon, ne me remercies pas !!!

Ton vieux Tantan.

-------------------------------------------------------

Sent: Tuesday, September 19, 2006 9:21 PM
Subject: Re: WORLDWIND

En te lançant dans la fabrication du Yuk, tu as lancé un défi à Didier!! Attention à la compétition à ton retour.....

Grosses bises,
Papa

PS: trop jolie la photo de la planche à dessin avec reglet et équerre.........

-------------------------------------------------------

Sent: Sunday, October 15, 2006 9:03 AM
Subject: Re: ukulélé

bonjour,
pour le premier exemplaire c'est deja super
au deuxième ce sera parfait, je passe commande
christian

-------------------------------------------------------

From: Bertrand (du site ukulélé.fr)
Sent: Saturday, March 03, 2007 9:26 AM
Subject: bravo et merci

La page sur la fabrication du ukulélé polynésien est superbe.
Bravo pour ce luxe de détails, et bravo pour ce uke tahitien original et inhabituellement fignolé et détaillé.

-------------------------------------------------------

View My Stats